AccueilÀ propos de nousNous joindre

Plan du Site | English

Les sentiers de la guérison Family Violence Prevention in Aboriginal Communities


Plan d’action communautaire
 
Les sentiers de la guérison

Cliquez ici pour télécharger le
Plan d’action communautaire
en format PDF.

Exercice de création d’un plan d’action communautaire contre la violence familiale
 
Première étape : Dressez le portrait de la situation dans votre collectivité

Essayez d’énumérer les services qui sont offerts dans votre collectivité pour répondre aux besoins des victimes de violence familiale. Énumérez tous les services, qu’ils soient offerts dans la réserve ou à l’extérieur. Si votre groupe est trop grand, divisez le en petits groupes. Reformez ensuite le groupe général pour discuter de vos résultats.
 
Deuxième étape : Relevez les lacunes et les obstacles

Ensuite, discutez des besoins qui existent dans votre collectivité et des lacunes en matière de services et de ressources. Partagez vos idées sur la manière de combler les lacunes.

Troisième étape : Créez un plan d’action

En vous basant sur la discussion des deux étapes précédentes, créez un plan d’action communautaire contre la violence familiale. Si les lacunes et les besoins sont trop nombreux pour vous permettre de vous y attaquer tous en même temps, utilisez l’exercice de suffrageocratie pour déterminer si vous pouvez arriver à un consensus pour commencer par quelques problèmes particuliers.

Numero 1 Première étape : Dressez le portrait de la situation dans votre collectivité
 
Répondez à la question suivante :
 
1) Pour chacune des catégories suivantes, relevez les ressources et les services actuellement offerts dans votre collectivité, autant dans la réserve qu’à l’extérieur, pour aider les personnes aux prises avec la violence familiale à obtenir de l’aide pour mettre un terme à la violence.
 
• Services d’intervention en cas de crise – services de police, Services aux victimes, maisons de transition et hôpitaux
• Ressources et services éducatifs – planification de la sécurité, information publique, compétences parentales, conseils relatifs au crédit, etc.
• Services de santé et services médicaux, notamment ceux offerts par les médecins, le personnel des salles d’urgence, les intervenants de la Santé publique et les autres professionnels de la santé
• Organismes religieux ou spirituels – sueries traditionnelles, églises et groupes de prière
• Programmes communautaires – services de counseling, Centre autochtone de l’amitié et centres de ressources familiales
• Organismes de soutien communautaire – bande et conseil, groupes de soutien, maisons d’hébergement, hébergement à long terme, centres de ressources familiales, YWCA et YMCA
• Services de counseling et groupes de soutien – services de protection de l’enfance, groupes de soutien, services de counseling en matière de santé et de bien être, programmes de réadaptation pour les alcooliques et les toxicomanes, programmes de maîtrise de la colère
• Renseignements de nature juridique – aide juridique ou cliniques d’aide juridique, avocat de bande
• Hébergement et emploi – logements abordables, possibilités d’emploi et de formation
 
Numero deux Deuxième étape : Relevez les lacunes et les obstacles
 
Discutez des questions suivantes :

1. Quelles sont les lacunes quant aux ressources et aux services concernant la violence familiale qui sont offerts dans votre collectivité? (Nommez au moins trois services qui devraient être disponibles, à votre avis.)
2. Quels sont les besoins qui existent dans votre collectivité relativement à ces services et à ces ressources? Assurez vous de tenir compte des divers besoins des femmes, des enfants, des personnes âgées, des jeunes et des hommes.
3. Quels obstacles devraient être abolis afin de veiller à ce que les membres de votre collectivité puissent avoir accès aux ressources et aux services existants et proposés (p. ex. honte, peur, désespoir, toxicomanie, niveau d’alphabétisation peu élevé, pauvreté, manque d’options, etc.)? Nommez en cinq.
 
Faites part de vos résultats au groupe général.
(Si vous avez formé de petits groupes, reformez un groupe général pour faire part de vos résultats aux autres et échanger des idées. Demandez à chaque groupe d’inscrire trois lacunes ou besoins importants sur un tableau à feuilles mobiles. À la fin, vous aurez beaucoup de suggestions.)
 
Numero trois Troisième étape : Créez un plan d’action

En vous basant sur votre discussion relative aux lacunes et aux besoins qui existent dans votre collectivité, répondez aux questions ci dessous et utilisez le tableau pour entamer le processus de création d’un plan d’action visant à améliorer les interventions en cas de violence familiale dans votre collectivité. La fiche d’information intitulée La guérison collective dans votre trousse contient de plus amples renseignements ainsi que des conseils sur la façon de créer un plan d’action.
 
a) Lacunes et besoins : Quels sont les problèmes de violence familiale (lacunes et besoins) que nous pourrions aborder dans notre collectivité? Choisissez parmi les problèmes figurant sur le tableau à feuilles mobiles. Nommez en cinq. Si possible, choisissez des besoins qui se rapportent aux services d’intervention en cas de crise, des besoins qui se rapportent à la prévention et des besoins qui se rapportent aux services d’information publique. Si vous ne vous entendez pas sur les problèmes qui devraient être inclus, utilisez l’exercice de suffrageocratie ci dessous pour vous aider à arriver à un consensus.
b) Stratégies à utiliser pour répondre aux divers besoins : Ensuite, discutez des stratégies et des mesures qui contribuent à la résolution des problèmes relevés. Quels nouveaux programmes, services, activités éducatives publiques ou autres pourraient contribuer à la promotion de sentiers de la guérison auprès des personnes qui sont victimes de violence ou qui commettent des actes de violence ainsi qu’auprès de leur famille et de la collectivité?
c) Qui est responsable et ressources nécessaires : Comment pouvons nous donner corps à notre plan d’action?
Qu’est ce que je suis prêt(e) à faire pour aborder les problèmes relevés? Quelles compétences et quelles ressources chaque personne apporte t elle au groupe, par exemple, en tant que membre de la collectivité des premières nations, par son travail ou sa participation à une organisation?
 
À retenir : Vous devrez discuter des personnes qui ne sont pas présentes à la table. Quels autres intervenants doivent être invités à participer à la mise en œuvre d’un plan d’action (fournisseurs de services, enseignants, chef du conseil, etc.) et comment pouvons nous susciter leur intérêt? De plus, comment la collectivité en général peut elle contribuer au plan d’action? Quels partenariats pourrions nous conclure afin d’accroître notre capacité d’atteindre nos objectifs?
 
De quelles autres ressources avons nous besoin? Énumérez les ressources financières et humaines qui vous aideraient à mener à bien les projets ou les services suggérés. Où pourriez-vous obtenir ces ressources? Qui pourrait vous aider? Qui pourrait rédiger les propositions de financement ou contribuer aux activités de financement?
 
d) Résultats escomptés : Utilisez cette colonne pour inscrire ce que vous espérez accomplir en répondant aux besoins particuliers et ce qui se passera, à votre avis, en réponse aux stratégies et aux initiatives particulières que vous prévoyez mettre de l’avant. Cette étape est importante, parce que ces résultats escomptés deviendront vos indicateurs de réussite et vous aideront plus tard à évaluer votre plan.
 
Suffrageocratie
 
Donnez à chaque personne cinq points rouges et invitez les à les apposer sur les problèmes qui leur semblent les plus urgents ou importants. Vous pouvez apposer tous vos points sur le même problème si vous le désirez!
 
Regardez où les points rouges se sont accumulés. Cela pourrait aider les participants à en arriver à un consensus pour élaborer un « plan d’action communautaire contre la violence familiale » pour votre région. Vous pourriez convenir de travailler sur les trois ou cinq problèmes qui ont reçu le plus de points.

 


Les sentiers de la guérison
Plan d’action communautaire contre la violence familiale

a. Lacunes et besoins

b. Stratégies à utiliser pour répondre aux divers besoins

c. Qui est responsable et ressources nécessaires

d. Résultats escomptés

1.

     

2.

     

3.

     

4.

     

5.

   
 


Les sentiers de la guérison
Plan d’action communautaire contre la violence familiale

a. Lacunes et besoins

b. Stratégies à utiliser pour répondre aux divers besoins

c. Qui est responsable et ressources nécessaires

d. Résultats escomptés

1.

     

2.

     

3.

     

4.

     

5.